Accueil

Le livre

On en parle

Le service militaire

Vos témoignages

Voir aussi

Me contacter











Exprimez-vous
Cette rubrique vous permet de vous exprimer et de partager vos avis avec les autres visiteurs. Seuls les messages intelligibles et respectueux des autres sont publiés.

Pour vous exprimer et déposer anonymement vos messages cliquer sur ce bouton :


David Vendée (43 ans) le 13/08/2014

Bonjour,
je suis ancien militaire du contingent 90/02 de la base aérienne Vélizy-Villacoublay(107) , je suis muté après les classe sur la base aérienne de Balard (117) et puis je termine comme chauffeurs d'officier a l'école militaire de paris , puis enfin affecté au ministère de la défense comme chauffeur de l'aide de camps du général Schmitt en septembre 1990 . J'ai terminer mon service en janvier 1991 , si vous me reconnaissez vous pouvez me répondre sur ce site , je m'appelle David et je suis de Vendée? J'attend une réponse de mes collègues des différents base et affectation ou sous officiers et surtout officiers que j'ai pus servir en tant que conducteur avec le plus grand respect, merci et a bientôt.



francis le 27/06/2014

classe 58 1b mai 1958 direction montlucon 2mois de classe 4 mois kaiserslautern 6mois bourges depart vers Marseille embarquement pour l.algerie bone ensuite 52 crd st paul retour au pays 20.08.1960 je souhaite retrouver des copains



lerat noel le 01/05/2014


jai fait mon temps en Kabylie a tizi Reniff au 1/43 RAMA en1960/1962 la seule chose désastreuse les gradés des idiots de l`armée des pantins avec un uniforme. Pour les civiles les Algeriens Kabyles des gens trés bien des pauvres personnes exploitées par les colons idiots



christian maricau 78/02 le 17/12/2013

bonjour à tous,super souvenirs de mon armée j'avais 17 ans et 5 mois,super ambiance escadron génial dans la merveilleuse ville de Bitche nous avons un blog :http://www.bitche.info/ + un forum : http://a-a-4eme-r-c-b.e-monsite.com/ une adresse mail : a.a.4.r.c.b@orange.fr Nous faisons des retrouvailles en Mai de chaque année.amicalement christian.



BOLLARGEAU le 03/12/2013

Decidement dans la famille on est faché avec l' armee Hans est venu "faire du tourisme" en 42 il deserte la Wehrmachtfaux papiers s' inscrit aulycee Voltaire a Paris en 44 il passe son bac la fac ca a pas marché il fout la merde les flics le retapissent Allemand DEHORS Il revient mai 68 REFOUT LA MERDE Mon pere a envoyé une clé a griffe a travers la gueule d' un gradé (il lui foutait des baffes sans raison) hopital psychiatrique et dehors (réformé) moi pas de service supprimé OUF si vous avez eu de mauvais souvenirs racontez moi ca "bollargeau@hotmail.com"



Le continental le 07/09/2013

Moi, j'étais aussi au 45ème RT à Montélimar (comme un autre intervenant) en 77. j'y ai appris une technique ultra-moderne (le morse) et aussi à balayer les feuilles en automne. Comme j'étais volontaire pour la Corse, je me suis retrouvé en Novembre à Ajaccio.
Nous étions un petit détachement de "continentaux" commandé par un adjudant et un sergent sympas, et loin des officiers (capitaine à Marseille, colonel à Montélimar).
Soleil, beau paysage. Seul point négatif : les insultes permanentes des appelés corses, qui pourtant avaient la belle vie, proche de leurs familles...



Thierry le 15/08/2013

Voici une petite vidéo humoristique et nostalgique d'un service militaire en Guyane:
http://youtu.be/cNStcAN0zyY



Alain le 26/04/2013

J'ai fait mon service militaire en 1963, après mes classes à Fréjus dans l'infanterie de marine du 1/07/63 au 10/10/63 je suis parti en Algérie 6 à juin 64, et pourtant la guerre était finie, j'ai terminé mon service à Morhange (Moselle)de mon service je n'ai que de bons souvenirs tout le monde à égalité, le respect, la nation, mais c'est une autre époque, mai 68 a changé beaucoup de choses!
des mauvaises et des bonnes !
La solde était de 15 franc+15 paquets de troupe+1 boite de cirage et voilà mais nous étions logés et nourris, pas de perme
celles ci cumulées à la fin donc libéré à 15 mois au lieu de 16.



st le 16/03/2013

Yo, je ne me rappel plus trop de mon intégration 88/12 peut être, en allemagne a trèves, 13ème rég du génie, autant dire la crème de la crème, j'étais un pti gamin qui avait vécu que chez papa/maman a cette époque, plutôt chétif et angoissé mais malin et débrouillard, j'étais hyper rebelle vis a vis de l'armée, imaginez arriver en allemagne en hiver la nuit a -10° en foret noire pour moi le parisien, un truc de dingue, mais finalement je me suis bien démerdé, j'étais caporal chef d'une chambre de 25 mecs, des killers, des polonais, des rebeu, un manouche, des nordistes, tout ce que vous voulez, mais avec de la tchatche ça m'a permis d'être apprécié et de pas avoir d'embrouille et au bout de 6 mois disons qu'on tire partie du meilleur, niveau physique j'ai jamais été aussi en forme que la bas et ça permets de voir toutes les tranches de la population et ya du gravos la dedans. l'idée d'être plus un homme après l'armée c'est des conneries ça, mais c'est une bonne expérience. je ne regrette pas finalement et pourtant j'ai fait un peu de trou.



Le rebelle le 13/12/2012

J'ai un trés mauvais souvenir de mon service militaire(contingent 78/08) que j'ai vécu comme un abrutissement et une perte de temps. De toute ma vie je n'ai jamais vu un tel ramassis de cons de branleurs et d'incompétents. Si c'était à refaire je ne le referai pas, quitte à faire de la tôle



thierry BOYER le 09/11/2012

J'étais l'aviateur BOYER de la 95-02 2ème compagnie 4ème section à la BA116 de Luxeuil-Les-Bains.
En effet c'était bien ma compagnie en photo d'accueil : ô quelle suprise agréable.
Je n'ai juste fait que les classes étant réformé juste après pour raisons médicales. Mais quels souvenirs impérissables et bcp d'anecdotes.
J'ai mais en ligne sur facebook la photo de groupe n'hésitez pas à visiter les liens suivants lol :
http://www.facebook.com/photo.php?fbid=389284567784083&set=a.389279887784551.84801.100001076283266&type=3&theater
http://www.facebook.com/photo.php?fbid=389284721117401&set=a.389279887784551.84801.100001076283266&type=3&theater
si d'autres gars de la compagnie veulent se manifester n'hésitez pas à me contacter à thierrydu63@msn.com, ce sera avec grand plaisir que nous pourrons nous souvenir ensemble de notre service à la BA116 de Luxeuil les Bains.




Tom un ancien appelé du 45 eme RT de Montélimar le 31/08/2012

Bonjour à tous, je rejoins Jeannot dans son témoignage, on était là pour faire la merde des gros fruits de l'état véreux et frustrés de n'avoir pas pu ou oser se faire une situation dans le civil.Comme disait un connard fini d'adjudant dont je terrai le nom "Plus il y a de bac, plus c'est bon pour faire la plonge" en évoquant le niveau d'étude d'un appelé pour ceux qui ne l'auraient pas compris.Ca faisait froid dans le dos, pour finir je dirais que j'ai un immense respect pour ceux qui s'engagent et se "mouillent" en Afghanistan en ne demandant rien à personne.Pour ceux qui ont exploité des appelés, vous avez compris l'estime que j'ai pour vous...



Audric le 29/08/2012

C'est du vécu authentique : Messieurs ! Vous avez fait votre service militaire ? Oui ! Mon père aussi. Mais à l'époque ça durait 27 mois ... Un jour, il en avait tellement marre, il décide d'aller en ville en dehors des heures de quartier libre. Ce qu'ils appelaient " faire le mur ". Parce que tous faisaient le mur.Une fois en ville, il décide d'aller au cinéma. L'ouvreuse le place, parce qu'à l'époque c'était comme ça. Il y avait le capitaine, assis derrière lui. Ils ont regardé le film ensemble ... L'autre l'a croisé dans la cour de la caserne le lendemain. Il l'a regardé bien dans les yeux. Il a prononcé une condamnation qui n'a jamais été appliquée. Il a vaguement parlé de 3 jours au trou. " Vous me ferez 3 jours ! ".
Ca aurait pu arriver à n'importe lequel, parce que tous faisaient le mur, et tous allaient au cinéma !
En plus, une séance de cinéma à l'époque, c'était pas une heure et demi vite fait comme maintenant. Il y avait d'abord pour commencer un documentaire-reportage. Ensuite les actualités. Un entracte. Film. Une cérémonie ! Et pour changer de place, c'était l'ouvreuse qui décidait.



dimitri roubachov le 14/04/2012

contingent 83/08 ,3e cie de combat du 126e RI de brive,souvenirs mitigés,dur les 6 1er mois qd t es bleu et puis à partir du 7e mois qd t es ancien et connu (j étais chauffeur radio de jeep) je me suis bien marré et avec le recul fier de l'avoir effectué ,allez sur ma page facebook j y ai consacré un album : dimitri roubachov,mon gros regret avoir refusé les EOR par bete esprit antimilitaristes des années 70,résultat je me suis retrouvé 2e cl dans l infanterie dans1compagnie de combat ou le niveau intellect était proche du vide sidéral mais j ai fait comme mon pere simple 1er cl durant la 2e WW (5ans de stalag) et mon gd pere en 14/18,l armée c est le peuple!



frédéric BOURDEAUX le 03/02/2012

Je me suis reconnu sur la photo de l'accueil. Il me semble qu'elle a été prise à luxeuil les bains au cours des classes. Je me rappelle d'une anecdote irrésistible, parmi beaucoup d'autres: un "serre-pattes" qui, au démarrage d'un footing punitif à 6 heures du mat', s'était précipité accidentellement dans la boue, sans même avoir eu le temps de nous faire exécuter le premier pas de course. L'ami avait dû battre en retraite en vitesse, sous les regards amusés des "bleu-bites". Le côté unique des classes, c'est l'expérimentation, en grand, de la "dictature militaire", en ce sens qu'il y règne un arbitraire qui pousse chacun à raser les murs.



marc.rosilio@hotmail.fr le 13/11/2010

Recherche bidasses du 4em Dragon à Olivet (Orléans)
de 68 à 70 .
Marco Rosilio 06 35 42 51 89
À LA REVOYURE ...



arianne andré veuve pasquier le 24/05/2010

je recherche un ancien appelé:serge MIATTI,il habitait paris vers pantin ou la vilette. il est parti au service militaire en 1974 ou 1975 .je l'ai connue aux anciennes abatoires de la vilette



james le 30/03/2010

je ne garde pas un bon souvenir de mon service militaire, c'était au début des années 70 dans le sud-est de la France alors que je suis parisien, tout au long de mon année j'ai été la victime de brimades tant de mes camarades appelés ou engagés que de ceux qui nous dirigeaient, je n'en dirai pas plus pour ne pas réveiller de mauvais souvenirs, le service militaire était parfois une sinécure



Milhau Jean-Marie le 20/01/2010

Bonjour a tout le monde, j'aimerais retrouver les copains d'armées qui ont éfféctués leur service militaire a la BA 101 entre 1974 et 1975 j'étais télétypiste a la STB.

Merci de laissez un message a mon fils qui me fera parvenir tout les messages ! j'ai 55ans et j'habite a Belmont sur rance dans l'Aveyron (12)



philippe lombard le 06/05/2008

bonjour, je viens de découvrir votre site (bravo !) et je pense que mon blog vous intéressera peut-être : http://memoiresdebidasse.blogspot.com/ à bientôt



Louchel Alban le 24/04/2008

Je recherche des amis ayant fait leur service militaire en Algérie à Descartes(qui est devenu Ben Badis) de 1958 à 1959. Mon surnom était "sergent loulou".



peterthefly le 02/03/2008

salut a tous, j'ai eu tres peur du service pendant des années, j'etais traumatisé et heureusement, mes oreilles ont permis de m'exempter, c'etait une joie immense, j'ai connu juste le debut des 3 jours et j'en avais deja assez, le lit au carré et compagnie. J'ai du mal avec les militaires qui sont bourrin et ne savent que faire des pompes dans la boue, c'est pas pour moi, par contre il existe aussi une armée intelligente et en avance technologique, un service dans la dga comme scientifique du contingent m'aurait moins dérangé, je pense.



Alexandre le 21/10/2007

Je suis militaire de carrière, et je me suis pourtant bien amusé en parcourant votre site. En effet, je reconnais moi-même que l'époque du service national actif (SNA) n'était pas la plus glorieuse pour notre armée, surtout pour les unités qui n'avaient pour seule vocation que celle de faire du nombre en vue de dissuader l'hypotétique assaillant soviétique (à la différence des unités opérationnelles presque exclusivement composées d'engagés). Mais vous oubliez de préciser que la plupart des brimades étaient commises par les appelés eux-mêmes. Ainsi, les "Aspi" ou "les sergents" que vous décrivez étaient pour bon nombre des appelés. Pour ma part, alors que je n'étais que sergent, j'ai eu à m'opposer à un de ces "aspis despotiques" (ou devrais-je dire PAM-SNAC-BAR : Put... d'Aspi de Mer.. Super Nul A Chi.. Bon A Rien :) ). Seul mon statut d'engagé, et le fait que j'avais participé à deux missions en Ex-Yougoslavie me permirent de m'imposer et d'éviter à plusieurs reprises que la section ne subisse des brimades inutiles. Vous oubliez également de mentionner le nombre de jeunes gens qui ont appris à lire et à écrire durant le service militaire. Certes, souvent avec les moyens du bord (journal du matin, réglement militaire...), mais nous faisions de notre mieux pour réussir là où l'éducation nationale avait échoué. Pour finir, l'armée émane de la nation. Celà signifie que s'il y a des crétins en France, il y a de grandes chances d'en retrouver quelques-uns dans les institutions du pays, et donc dans l'armée (surtout à l'époque du SNA ou l'armée représentait 700 000 hommes). Ajoutez à cela l'effet de groupe, et un seul crétin peut contaminer le comportement de toute une chambrée, et même de l'encadrement. Alors, il faut relativiser. Pour finir, veuillez bien croire qu'aujourdh'hui tous les comportements nocifs que vous décrivez sont traqués et sévèrement réprimendés par la hiérarchie qui n'hésite plus à envoyer les militaires devant le pénal.



Jeannot le 11/12/2006

Un copain qui avait fait un stage de pilote de char à Carpianne(prés de Marseille) en 1978 était tombé sur un instructeur fin pédagogue doublé d'un poète.A la fin d'une explication son expression favorite était:"S'il y en a un qui me fait une connerie,je l'encule à sec avec du gravier"(texto). En un an j'en ai entendu bien d'autres mais celle-là était,disons,la plus recherchée.



Jeannot le 11/12/2006

J'ai perdu un an de ma jeunesse au Régiment de marche du tchad contingent 78/08.De toute ma vie je n'ai jamais vu un tel rammasis de cons de fainéants et d'incompétents.Les appelés étaient là pour faire tout le sale boulot, toutes les corvées et ces messieurs les gradés regardaient... Il parait qu'avec la professionalisation l'armée a recruté des femmes de ménages et des sociétés de gardiennage, les appelés n'étant plus là pour faire la merde. Aujourd'hui les engagés qui touchent une solde qui n'est pas rien, sont mieux traités que les appelés qui subissaient brimades et insultes. Si s'était à refaire je ne le referai pas quitte à faire de la prison...



aspirant le 30/09/2003

J'ai un bon souvenir de mon service militaire mais pas de mon chef. J'ai raconté en quelques pages l'idiotie d'un homme et d'un système : http://site.voila.fr/angelique22 Bonne lecture et chouette site



Alain le 17/06/2003

Mon expérience de bidasse, jétais dans 3 unités différentes, m'a montré notamment une chose: c'est le chef de corps qui fait la musique. C'est lui qui accepte ou non que des appelés soient considérés comme des moins que rien ou pas, c'est lui qui marque l'ambiance d'une caserne. Alors prenons nous en moins aux sous-officiers au niveau d'étude parfois limité mais jugeons plutot les officiers supérieurs souvent issus de St-Cyr. Je pense que là on trouve de tout au niveau de la mentalité.



BRUANT BENOIT le 24/11/2002

J'ai trouvé vos coordonnées dans le Point. Bravo, c'était cela...!!J'étais au 32e Régiment d'Artillerie d'Oberhoffen contingent 85/05 et affecté au service des effectifs.



DRAGON le 23/11/2002

J'ai fait mon service militaire en 1969 dans les dragons parachutistes à DIEUZE 57. Lors d'un examen de fin de classe (course en forêt entrecoupée par des rencontres avec un sergent "questionneur",je me suis retrouvé devant une question trés importante: Que fais-tu en cas d'explosion d'une bombe atomique ? Devant mon hésitation à répondre et avant que je commence à essayer de répondre "intelligemment" Le sergent m'a crié la réponse : TROP TARD T ES MORT ! ensuite il s'est jeté par terre pour me montrer la position à adopter dans ce cas de figure. J'ai moi même du me jeter au sol,+ de 30 ans aprés je ne suis toujours pas convaincu. Cordialement. PATRICK DELAHAYE



François Lebel le 21/11/2002

Manuel de préparation militaire(année 1961) "Le tir de nuit est différent du tir de jour car la nuit, le tireur voit mal".



skat le 28/10/2002

"couille de loup" ou "bite de troëne" entre autres..sont les preférés du 1er Régiment de Chasseurs.


Ce site rappelle l'épopée du service militaire au travers d'un livre témoignage bourré d'humour. A lire de toute urgence !