Accueil
Actualités
Rétro 70
Historique
Témoignages
Micro-informatique
Epoque des pionniers
Le monde du micro
Collection personnelle
En savoir plus
L'auteur


Actualités

Le musée informatique de Paris

Souvenez vous : il y a encore à peine 3 ans, vous pouviez visiter un magnifique musée de l'histoire de l'informatique. Il était idéalement situé, dans un lieu qui symbolise la modernité et le business, un lieu qui est sorti de terre en même temps que naissait la micro informatique : la Défense, à Paris.

Avec le même ticket vous pouviez contempler la vue sur Paris et ses environs, perché depuis le toit de l'arche. Une boutique vous ouvrait ses portes pour quelques achats touristiques. Une affaire qui marchait bien et qui faisait vivre 50 personnes. Et bientôt, un autre musée à complété le premier : le premier musée du jeu vidéo inauguré le 14 avril 2010 (lire).

Deux jours seulement après cette dernière inauguration, une pièce de l'ascenseur panoramique qui permet d'accéder au toit cédait et rendait l'ascenseur inutilisable. Estimant la réparation trop chère, le bailleur (le ministère du développement durable) a décidé de fermer l'accès au toit de l'arche, condamnant du même coup les deux musées, la boutique et le restaurant, l'accès au toit de l'arche pour les touristes, et mettant au chômage 50 personnes.

C'est un peu comme si on demandait la fermeture du Louvre parce que l'Escalator ne fonctionne plus, ou la fermeture définitive de la Tour Eiffel parce que les ascenseurs sont en panne.

Rapidement le ministère de monsieur Borloo annonce vouloir récupérer les prestigieux mètres pour y mettre des bureaux mais les expertises semblent montrer que ces locaux se prêtent mal à cet usage. Des modalités contractuelles compliquées d'occupation des locaux n'ont pas facilité les choses.

Depuis, l'ascenseur irréparable à été réparé. Dans un billet du 22 septembre 2012 le directeur et fondateur du musée, philippe NIEUWBOURG explique que les locaux restent inoccupés mais coûtent de l'argent a la collectivité en entretien et en surveillance. Malgré un combat acharné l'affaire n'a jamais progressé. Quelques média ont fait écho de l'affaire mais timidement : elle n'a en tout cas jamais défrayé la chronique.

Le cœur du  musée de l'informatique de Paris bat maintenant à Montréal dans un musée ouvert en parallèle par le même passionné : Philippe NIEUWBOURG dont l'initiative a été accueillie à bras ouvert et soutenue par les politiques.

J'en conclus donc que l'histoire de l'informatique n'intéresse ni les médias ni les politiques français , même si c'est bon pour notre patrimoine national et l'emploi. En conclusion je propose donc la fermeture du musée des arts et métier dont l'objectif est similaire. La Configuration du musée va faciliter les choses :  il suffira de mettre en panne l'ascenseur qui mène à la première salle !



Date de publication : 05/02/2013
  


Par Christophe COUPEZ
cliquez ici pour en savoir plus












L'histoire de la micro-informatique, des première années des pionniers de l'informatique moderne.