Home

Connectez-vous

L'enregistrement est rapide et gratuit. Il vous donne accès à encore plus de pages et de fonctionnalités. Si vous voulez être référencé(e) comme acteur ACT : cliquez ici
Sinon, cliquez sur "créez un compte"



Rejoignez l'ACBS, association ACT Internationale

Rejoignez l'AFSCC, association ACT francophone

Journées AFSCC 2012

Forum
Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
impressions (1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en bas Répondre Ajouté aux favoris : 0
SUJET: impressions
#23
figaro (Utilisateur)
habitué(e)
Messages: 12
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
impressions Il y a 9 Années  
bonjour à tous.

Aprés plus de deux mois 1/2 de pratique ACT, tout seul dans mon coin, je vous livre quelques impressions.
Tout d'abord même si j'ai du mal à le penser, je me sens un peu moins coincé. L'observation permet au moins de moins se juger coupable de ses pensées. elle ne les élimine pas, elle diminue à peine la souffrance, elle permet juste de noter la maniére de fonctionner de notre intelligence. Aprés il s'agit peut être de se dire ce que je fais avec cette souffrance: je vis avec, je la supporte, je l'intégre et je l'accepte, je la combat, bref on tatonne. Et c'est là ou je pense que la pratique de l'ACT à travers un livre atteint ses limites. Je pense qu'il est nécessaire de bénéficier de la présence d'un thérapeuthe formé à cette pratique pour recadrer le travail et surtout le motiver. Car tout seul, on est tenté d'arrêter et de se dire que cela ne sert à rien. Il y a vraiment des périodes de découragement. Surtout lorsqu'il s'agit de tourner ses actions vers ses directions de vie choisies. Je manque de motivation à certain moment quand je vois surtout que cela n'avance pas dans le bon sens ou dans la direction que je veux. c'est pourquoi, je me demandais s'il était possible de bénéficier de sorte de conférences vidéos à distance ou de formation act pour débutants. Mais j'ai aussi la possibilité de me former avec un thérapeuthe qui maîtrise la thérapie par la pleine conscience. Est ce le même type de théraphie que l'act ou dois je éviter de mélanger ces différentes expériences.
Merci de me tenir au courant.
Cordialement,
figaro
 
  Reply Quote
#24
jgrand (Admin)
Administrateur
Messages: 5
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin cppg-psychotherapie jgrand@cppg-psychotherapie.org Lieu: Slovaquie Date de naissance: 1975-11-10
Re:impressions Il y a 8 Années, 12 Mois  
Bonjour Figaro,

Je suis très admirative de votre courage et de tout le travail que vous avez accompli malgré les moments de découragement.
Pour ce qui concerne le suivi thérapeutique, vous pouvez regarder dans la liste des thérapeutes formés ACT sur le site. Il est aussi possible de faire les séance par skype
avec moi ou Benjamin.
Les formations de premier niveau d’ACT pourront aussi vous intéresser mais pour le moment il n’y a pas de dates prévues. Elles seront affichées sur le site ultérieurement.

Les thérapeutes TCC, mais pas seulement, intègrent de plus en plus la pleine conscience dans leur pratique clinique comme un outil de réduction des symptômes.

La thérapie ACT utilise le processus de la pleine conscience pour promouvoir l’acceptation et pouvoir par conséquent plus facilement orienter les actions vers les directions importantes de vie. A ma connaissance ACT est la seule thérapie en France qui met en avant le travail sur les valeurs.
Il sera intéressant de voir directement avec votre thérapeute si son approche pourra correspondre à votre besoin actuel et vous aider à avancer dans la vie.

Bien cordialement
Jana
 
 
Psychotherapeute Jana Grand

56 cours Gambetta
69007 LYON
06-15-87-87–98 www.cppg-psychotherapie.org
  Reply Quote
#34
anatole6440 (Utilisateur)
habitué(e)
Messages: 13
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Re:impressions Il y a 8 Années, 5 Mois  
Bonjour Benjamin

Voila, je viens de terminer le livre après l’avoir relu et avoir fait un certain nombre d’exercices. Je suis médecin généraliste et m'intéresse à titre privé aux TCC (sans les pratiquer vraiment). Pour moi c’est tout bon......... mais

Pour quelqu’un “coincé” dans un problème, l’ACT me semble difficile s’il n’y a pas des rudiments de thérapie cognitive, c’est à dire avoir déjà développé l’habilité à reconnaître nos pensées derrière nos émotions et avoir essayé de les remettre en cause. L’idéal, pour moi, serait aussi d’avoir identifié ses propres schémas avant d’entreprendre la démarche ACT. Ceci n’est que mon point de vue.

A part ça, je n’ai retiré que du positif, les exercices d’observation, faits régulièrement (SIM) augmentent notre présence à nous même et aux autres (on est moins en “pilote automatique”) et semble augmenter notre empathie.

L’idée de remettre en route les gens (engagement) vers leur DVC est extrêmement pertinente et entraîne avec elle, me semble t il, une restructuration cognitive qui fait bouger les lignes de la souffrance.

L’acceptation est également fondamentale et c’est un plus indéniable et vient compléter l’approche cognitive. La reformulation de nos ressentis, nos pensées avec le verbe avoir, nous rappelle immédiatement que nous ne sommes pas nos pensées et nos émotions et que celles ci nous traversent et qu’elles ont donc moins d’importance qu’au premier abord. Au sujet de l’acceptation le conseil de cultiver la douceur et la bienveillance vis à vis de nous même est essentiel pour moi, nous (j’ai) avons tellement tendance à nous maltraiter. Le test page 122 m’en a bien fait prendre conscience.

Last but not least, faire l’expérience du “soi contextuel” est une révélation et améliore encore notre capacité d’accueil et de défusion.

Encore merci d’essayer de faire du bien aux gens (une de vos DVC) avec....douceur et bienveillance
 
  Reply Quote
#40
Benjamin (Admin)
Administrateur
Messages: 19
graph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Re:impressions Il y a 8 Années, 5 Mois  
Bonjour Anatole,

Merci pour votre message encourageant.

Dans mon expérience clinique, l'ACT se pratique parfaitement bien sans être passé par la case thérapie cognitive. Il est vrai que l'ACT aussi apprend à reconnaitre les différents aspects de son expérience intérieure: pensées, émotions, sensations, etc et à les séparer de l'environnement et du contexte.

Point n'est besoin non plus d'avoir fait de thérapie cognitive pour avoir essayé de remettre en cause ses pensées, c'est ce que nous faisons tous naturellement, ou ce que les autres feront pour nous: 'mais comment peux-tu penser cela?", etc.

La grande différence de l'ACT avec l'approche cognitive c'est que l'ACT entraine la capacité à agir AVEC les pensées que l'on a telles qu'elles sont, sans les rendre plus importantes qu'elles ne sont ni renforcer l'idée qu'elles ont qu'elles contrôlent tout.

Bien cordialement,

benjamin
 
 
Benjamin Schoendorff
  Reply Quote
Revenir en haut Répondre
Développé par FireBoardObtenir les derniers messages directement sur votre PC
Copyright © 2019 Faire face à la souffrance. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

visiteurs

 

La Thérapie d'Acceptation et d'Engagement, Guide Clinique

Assistez à la prochaine conférence ACT Internationale