Home ACT et recherche ACT précoce pour dépression (ACT clinique et composants)
ACT précoce pour dépression (ACT clinique et composants) PDF Imprimer Envoyer

Une étude randomisée contrôlée suggère l’efficacité de la Thérapie d’Acceptation et d’Engagement pour la dépression précoce.

Un article à paraitre dans Behavior Research and Therapy, présente une étude hollandaise d’intervention ACT en groupe chez des personnes présentant des premiers symptômes dépressifs, mais pas d'autre problème psychologique important.

93 participants furent répartis aléatoirement pour rejoindre un groupe ACT ou une liste d’attente pendant trois mois avant de participer au groupe. Le groupe, dénommé ‘Vivre pleinement la vie’ se réunissait 2 heures par semaine pendant huit semaines. Leurs animateurs avaient été formés au cours d’ateliers d’une durée de trois jours.

Comme dans toute les interventions ACT, les groupes d’environ sept personnes invitaient les participants à considérer ce qui était vraiment important dans leur vie, à explorer l’efficacité à long terme de leurs stratégies pour modifier leur vécu intérieur, puis à s’entrainer à accueillir l’ensemble de leur expérience du moment présent sans essayer de l’éviter ou la contrôler. Les participants apprirent des techniques de pleine conscience ainsi qu’à se distancer de leur pensées et à accueillir leurs ressentis difficiles afin de pouvoir engager les actions importantes pour eux.

Les résultats de l’étude indique un effet bénéfique de l’intervention ACT sur les symptômes dépressifs (d = 0.6) ainsi qu’une baisse de l’anxiété se maintenant au suivi à trois mois, mais pas d’effet sur la consommation d’alcool. Un autre résultat intéressant est la réduction de l’évitement expérientiel, c’est à dire des tentatives pour changer son vécu intérieur. Encore plus intéressant est le fait que cette réduction de l’évitement expérientiel explique le changement observé dans les symptômes dépressifs et anxieux.

Cette étude suggère que l’ACT peut être un traitement efficace dans la prise en charge précoce de la dépression et renforce le modèle ACT qui postule que l’évitement expérientiel est un facteur de psychopathologie et que sa réduction par l’acceptation au service de ses valeurs est un processus thérapeutique. Elle suggère également que l’ACT est facile à enseigner puisque trois jours d’ateliers suffirent à former des thérapeutes compétents.

Bohlmeijer, E.T., Fledderus, M., Rokx, T.A.J.J., Pieterse, M.E. (in press) Efficacy of an Early Intervention Based on Acceptance and Commitment Therapy for Adults with Depressive Symptomatology: Evaluation in a Randomized Controlled Trial, Behavior Research and Therapy.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Faire face à la souffrance. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

visiteurs

 

La Thérapie d'Acceptation et d'Engagement, Guide Clinique

Assistez à la prochaine conférence ACT Internationale