Théâtre de rue | Site de la compagnie

Les Ateliers Théâtre 2012

« L’Atelier ouvert » a tenu toutes ses promesses… un vrai beau public, d’amis, de fidèles et très familial… des acteurs en pleine forme, disponibles et formidablement  réactifs à toutes les folles propositions de Vincent Martin…

Cette soirée a été l’occasion de tester de nouveaux exercices au coeur du public (très impliqué dans cette soirée !) et de confirmer  la grande qualité de ce nouveau groupe d’acteurs, sa diversité, sa force de caractère et d’univers… Il est en marche sur l’aventure 2012 et à commencé à travailler sur une création théâtral » haute en couleur… affaire à suivre de très prêt !

Un grand merci à tout ceux qui suivent cet atelier et les encouragent dans leurs beaux parcours artistique.

Petite photos reportage de Alain Lorriaux… il y manque les jeunes… et quelques absents que nous rajouterons bien vite à l’image !

et petit clin d’oeil à Alice, qui nou a quitté pour rejoindre la ville de Nantes…

lequipe 2 Les Ateliers Théâtre 2012

1 Responses »

  1. A, Monsieur, le professeur des arts de la rue ! vous êtes, plus qu’aucun autre professeur , un encenseur de bonne joie et d’actualités clownesques, incontestablement un des plus grand tragédien et metteur en rue de France de Belgique et de le Meux sur Oise ! Ne rougissez pas , Monsieur, combien de Capitaines…heu !! je m’égare !
    Votre action se situe donc, en France à Margny, pourquoi avez vous eu envie de faire un jour, le théâtre de la rue ? vous avez rebâti une vieille construction en bordure des voies ferrées, pour vous livrer et pour nous livrer encore et encore la possibilité de retrouver l’enfant qui est en nous ! Vous savez, Monsieur, j’ai aujourd’hui et à cause de tout mes enfants retrouvés, une cinquantaine d’enfants qui braillent jour et nuit !! Vous l’aurez bien compris, il s’agit là d’une parabole ( non! je n’ai pas de TV, Monsieur !) je voulais dire, une vue de l’esprit, mes enfants retrouvés sont désormais toujours près de moi, il rigolent, rigolent, d’ailleurs mes voisins ne sont pas toujours très heureux de ces rigolades…vous comprendrez bien je pense !
    Ce tableau humain d’une servitude humaine et joyeuse, est aussi un message d’espoir et de confiance en la solidarité des êtres qui se manifeste plus particulièrement au cours de ces pages de vie en commun, je pourrais rajouter, ces pages bouleversantes, ou l’on voit quasiment tout le monde se tordre de rire ! Savez vous Monsieur, que, quand je me tord de rire, je met à chaque fois, plusieurs jours à redevenir triste ! et cela m’est insupportable !
    Perpétuez, Monsieur, ces joyeux cours, ou l’on comprend que tant de qualités humaines auraient valu à votre égard théâtralesque, le grand prix Mondial de la vie heureuse des acteurs et celui de nos remerciements chaleureux.
    Léon Noel ( JOURNAL des JOYEUX ACTEURS de l’OISE ) paraissant tous les mercredi, vendu sur vélo, en gare, en abri bus et sous le pont NEUF.
    d’ailleurs une chanson, célèbre ce fait : Sous les ponts de Paris……………….. heu……………..
    Bien à vous

Laissez un commentaire