Théâtre de rue | Site de la compagnie

Super « Lecture Public »… et fort bon « Beaujolais PAS nouveau »

Une nouvelle ‘Lecture Public’ à la librairie des Signes de Compiègne….

HIER au SOIR… Magique, tout tranquille, des mots dans leur musique et la musique des mots… le choix de textes des uns et des autres, des chansons, des coups de coeur et prise de risque en tout genre… et chacun si présent, la trouille au ventre, fier et humble à la fois… de belles présences et de belles voix au service de ces petits multiples petits cadeaux surprises…… et toutes ces oreilles qui écoutent attentives et se laisse porter et embarquer par ces petites vagues successives… et puis le Beaujolais et ce bonheur d’être là à déguster tout cela…

Bravo et merci aux Amis de l’Acte Théâtral, pour cette bien belle Lecture à la Librairie des Signes, cette joyeuse balade dans les rue et cette folle intervention au Café du Palais

Merci à tous… artistes en tout genre et aussi bien sur aux complices de ce joyeux moment de vie (La Librairie des Signes, Le Café du Palais, Vins et Services, L’Acte Théâtral et Sandrine pour son affiche fort appréciée)…

Pour info ou rappel : Qu’est ce qu’une « Lecture Public » ?… C’est un concept artistico-festif créé il y a une bonne quinzaine d’année et qui permet aux Amis de l’Acte Théâtral de se retrouver, au milieu de nul part (un Café ou autre lieu d’accueil insolite) pour partager leurs coups de coeur littéraire ou autres, du moment… tout le monde est donc là (professionnels-amateurs) de façon totalement volontaire et bénévole… rien que pour le plaisir de s’y retrouver, de partager nos humeurs du jour et de se mettre en risque sur de nouveaux terrains de jeu improvisés…

lecture publique clown Super Lecture Public... et fort bon Beaujolais PAS nouveauEt voici, un petit texte de Leon laissé sur le blog ce matin…

 » j’y cours… au cinoch… super hier soir cette lecture / bizarre ! ce matin , j’ai comme les mots qui tombent de haut, j’ai comme les maux qui tombent bien bas et tant mieux !! j’ai comme les mots pour le dire, j’avais jamais dit, mais on ‘a jamais demandé aussi ! tu vois ? hier j’aurai voulu dire ! d’ailleurs j’ai dit, mais il y avait tellement de fracas dans les têtes pensantes que c’était infernal de vouloir dire ! tu comprends ?
Maintenant, je suis las, je vais me réfugier à nouveau et bien vite dans une bonne pizza bien chaude, chaude comme la vie qui va ! chaude comme un corps qui vit, pendant que j’y suis je te dit donc ! j’ai les mots et je ne sais que dire ! si, en fait je sens que ça vient !… mais il est bien trop tôt pour en parler, alors je préfère te dire une autre fois que tout ça c’est formidable et très chaud.
La prochaine fois je te dirais.. promis
Bien à vous
Léon  »

Un petit diaporama des Photos de Leon : Photos de Alain Lorriaux

et quelques photos souvenirs des uns et des autres…

Laissez un commentaire